Sophrologie

Les questions que vous vous posez :

Qu’est-que la Sophrologie ?

Comment se déroule une séance ?

En quoi consiste les entraînement entre les séances ?

Quels sont nos engagement ?


retour au questions

Qu’est-ce que la sophrologie ?

C’est une méthode psychocorporelle créée dans les années 1960 par le neuropsychologue Alfonso Caïcédo. Il s’inspire de nombreux courants thérapeutiques de l’époque tels que l’hypnose, la neurologie, la psychanalyse mais aussi de nombreuses influences orientales comme le yoga, le bouddhisme tibétain et le zen japonais, ainsi que la phénoménologie. C’est ainsi que la sophrologie est admise comme méthode thérapeutique dans les hôpitaux du monde entier et deviendra également par la suite une méthode de développement personnel.

C’est une méthode psychocorporelle sans contact qui va, comme son nom l’indique, agir sur le corps, et le mental. Basée sur le cercle vertueux qui consiste à détendre le corps pour faire du bien au mental et réciproquement

Catherine Alliota, qui dirige l’IFS, l’école dont je suis issu, et qui décrit ici, ce qu’est la sophrologie.

retour au questions

Comment se déroule une séance ?

A mon cabinet, à domicile ou en téléconsultation, la séance individuelle démarre toujours par un dialogue entre le thérapeute et son sujet, que l’on appelle l’anamnèse. C’est à l’issue de la première anamnèse et des informations récoltées, que le sophrologue est capable de construire un protocole sur mesure pour le Sujet et lui permettre d’atteindre un objectif thérapeutique qui aura été défini lui aussi pendant l’anamnèse.

Un protocole de 8 à 12 séances en moyenne peut alors être entamé à partir de la deuxième séance individuelle. Les séances sont de préférence espacées d’environ une semaine et durent entre 1h et 1h30

Après le dialogue et les échanges de l’anamnèse, viennent alors les exercices psychocorporels guidés par la voix du sophrologue.

Les exercices de Relaxation Dynamiques

Tout d’abord on commence par faire ce que l’on appelle des exercices de relaxation dynamique. Ce sont des mouvements doux et adaptés à vos contraintes, associés à des respirations profondes et contrôlées qui pourront parfois intégrer l’alternance de contractions /relâchements de toutes ou de certaines parties du corps. Le tout peut s’accompagner de visualisations mentales basées sur vos ressources préalablement définies.

La sophronisation

A la suite, il y a également un exercice de « sophronisation ». C’est une relaxation plus profonde et plus longue, elle aussi, guidée par la voix du thérapeute, qui va vous permettre de détendre toutes les parties de votre corps. Cet exercice se pratique, immobile, les yeux fermés, assis ou allongé et parfois, je vous inviterai à procéder à des « visualisations internes » basée sur des images qui vous correspondent à des ressources, des souvenirs, des projections futures. A l’instar des relaxations dynamiques, il sera ici souvent question de respirations contrôlées, ou encore de légère contraction des muscles de tout ou partie corps.

retour au questions

En quoi consistent les entraînements entre les séances ?

Le rôle du sophrologue est de transmettre des outils au Sujet pour lui permettre de faire émerger et conscientiser un certain nombre de ressentis physiques, mentaux et émotionnels, qui sont identifiés en fin de chaque séance, à travers un dialogue avec le sophrologue.

Et c’est la prise de conscience et l’accueil sans jugement ni analyse de ces ressentis qui constitue la base phénoménologique de la sophrologie. Il n’y a rien d’autre à faire pour le sujet que d’observer leur évolution dans le temps. Ce recentrer sur soi, sur sa respiration, ses mouvements et observer les ressentis au fil du temps et des entrainements.

Bien sur pendant la séance avec le thérapeute mais aussi à chaque fois que vous allez refaire les exercices de votre choix chez vous entre chaque séance. D’où l’importance ESSENTIELLE des entraînements, qui vous permettront en outre de devenir autonome dans la pratique et la gestion de vos ressentis, et de pérenniser les effets thérapeutiques de votre protocole de sophrologie.

Un peu comme un sportif, ou à l’instar de la méditation, il faut démarrer doucement la pratique en début de parcours, la faire entrer progressivement dans votre quotidien de manière rituelle (des moment fixes de la journée) et observer la « magie » de votre évolution et vos progrès au fil du temps.

retour au questions

Quels sont nos engagements ?

Comme tout thérapeute, le sophrologue a un devoir de confidentialité. Dans sa posture de thérapeute, tout ce que vous direz ne fera l’objet d’aucun jugement. Je suis là pour vous écouter avec bienveillance, pour m’adapter à vos besoins, en mettant à votre disposition les outils que propose la sophrologie.

Hors mis la ponctualité et le devoir de prévenir le sophrologue, le plus tôt possible en cas d’impossibilité d’être au rendez-vous, en tant que Sujet, vous n’avez que des engagements envers vous-même et donc de faire les exercices chez vous, le plus régulièrement qu’il vous est possible, d’être capable, de temps en temps de vous poser pour pratiquer (même 5 minutes !), et juste prendre du temps pour vous et le plaisir de vous recentrer, vous ressourcer et observer les changements, sans jugement, et vous voir évoluer vers qui vous voulez être vraiment.



Je rappelle que je me suis formé chez Alliota Formations et voici, ci-dessous, la deuxième partie de la présentation de la Sophrologie par Catherine Alliota.

Catherine Alliota, qui dirige l’IFS, l’école dont je suis issu, et qui décrit ici, ce qu’est la sophrologie.

Eric Eeckman

Hypnothérapeute et Sophrologue

Sur rendez-vous : Du Lundi au Samedi de 8h à 20h

EN Téléconsultation, à MON CABINET, ET À DOMICILE

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est logo-snh.png
%d blogueurs aiment cette page :