La cohérence cardiaque, un exercice méditatif …

Bonjour,

Je vais vous parler aujourd’hui d’une technique que j’ai découvert il y a quelques temps, une technique respiratoire et/ou méditative que l’on appelle la cohérence cardiaque.


Qu’est-ce que c’est !?

J’aurais tendance à dire que c’est un “rituel respiratoire” quotidien, qui vous permet de prendre un peu de temps pour vous (premièrement) et au delà de cela, un exercice personnel qui va vous reconnecter avec une chose vitale: votre souffle.

Et oui, dès les premières secondes de notre existence terrestre, il y a une chose qui est absolument vitale immédiatement, c’est de respirer. Notre inconscient l’apprend très vite et c’est ainsi que très vite au quotidien nous respirons: généralement de manière inconsciente.

Cette respiration au fil du temps, de nos expériences, et de nos émotions, évolue fortement. Notre inconscient adapte notre manière de respirer, mais parfois il faut lui rappeler “la bonne manière”

En effet, respirer est un acte naturel et réflexe sur lequel on peut influer (au moins temporairement). Ne perdons jamais de vue que l’on se nourrit de notre première respiration à notre “dernier souffle”. J’emploie le verbe “nourrir” volontairement puisque notre souffle est bien, selon certains grands maîtres spirituels, l’une des sources d’énergie vitale de notre esprit.


Ce que disent les scientifiques ?


Bien sur avant de vouloir vous emmener dans des sphères spirituelles, je pourrais aborder avec vous l’aspect scientifique. Car de nombreuses expériences ont démontrées de longue date (une trentaine d’année), que ces exercices respiratoires ont un impact sur la gestion des émotions et du stress, ce qui entraîne donc de nombreux bienfaits sur la santé physique, mentale et émotionnelle.

Et quand on sait que la cohérence cardiaque n’est rien d’autre que réapprendre à contrôler son rythme respiratoire pour induire une meilleure régulation cardiaque, et que l’on sait aussi comment le cœur et le cerveau sont reliés par ce réseau complexe de neurotransmetteurs et de neurones, on comprends très vite l’impact que peuvent avoir ces exercices respiratoires, sur notre cerveau et donc notre santé en générale.

Mais si vous voulez en savoir plus le Dr David O Hare, l’un des premiers médecins à avoir “démocratisé” la cohérence cohérence cardiaque en France, en parlera mieux que moi:

Le 365 

Et bien non, ce n’est pas pas une nouvelle position du Kâmasûtra, mais c’est sans doute la méthode la plus répandue et peut être la plus simple pour pratiquer la cohérence cardiaque:


Vous trouverez de très nombreuses vidéos pour vous aider à la pratiquer sur Youtube ou autre. Je vous propose plus bas mes vidéos préférées, mais en attendant, laissez moi vous décrire le principe:


3 comme 3 fois par jour, 6 respirations par minutes ( 5 secondes d’inspiration par le nez & 5 secondes d’expiration par la bouche), le tout pendant 5 minutes.


1/4 d’heure de votre temps par jour seulement divisé en 3 fois 5 minutes.


Pour ma part, je pratique en début de matinée (il parait que le mieux c’est au réveil mais ce n’est pas toujours simple à mettre en oeuvre quand on a un réveil difficile), en milieu de journée (c’est recommandé avant le repas mais là encore on fait ce qu’on peut) et une fois avant de dormir.


Cet exercice se pratique en position assise, le dos droit et les pieds au sol, mais aussi comme l’on veut. Je rappelle, il s’agit simplement de respirer calmement (six respirations par minute) pendant cinq minutes. Et j’aurais tendance à dire que c’est tellement simple qu’on oublie, d’où l’intérêt d’en faire un acte rituel, à heure fixe, comme après s’être laver les dents par exemple.

Cela a de nombreux effets positifs sur la santé et le bien-être, comme favoriser le recentrage sur soi et stabiliser les émotions. Ses bienfaits se font sentir pendant environ 4-5 heures et ceci dès la première fois.

Au bout de deux semaines de pratique quotidienne, la chimie du sang change et il faut deux mois, en pratiquant trois fois par jour, pour obtenir le maximum des effets bénéfiques et durables.

Afin d’amplifier les bienfaits de cette pratique respiratoire, il est possible d’y associer la visualisation positive, et aussi de se positionner dans un sentiment de joie.



Mes guides vidéo:

Après un peu de pratique, il sera possible de le faire n’importe où, n’importe quand (comme dans les transports en commun par exemple), mais avant cela, pour vous entraîner, vous trouverez cette vidéo en ligne que j’ai réalisée pour vous guider. Elle sera utile au début pour apprendre et garder le bon rythme. L’idéal à terme est de fermer les yeux pendant l’exercice.

 

Et encore celle-ci du musicothérapeute Anthony Doux, qui n’est qu’auditive et néanmoins très jolie et efficace, mais je vous conseille de vous entraîner un peu avant de l’utiliser (pour garder le bon rythme) : l’expérience est vraiment très agréable…